Henri Matisse, La gerbe, 1953.
Henri Matisse, La gerbe, 1953.

Soutien à la parentalité et théorie de l'attachement

 

La théorie de l'attachement est une théorie récente élaborée entre les années 60 et les années 80 par le psychiatre John Bowlby.

Pressentant que les besoins des enfants étaient mal compris à son époque, il a développé des protocoles d'observation inspirés de l'éthologie. Pour lui, le bébé est biologiquement programmé pour rechercher la proximité d'un adulte en cas de détresse. Ses expériences d'attachement précoces auront des implications sur ses comportements affectifs tout au long de sa vie. L'attachement est considéré comme un besoin aussi vital que la nourriture ou le sommeil. Les thérapies et observations menées au Canada, en Suisse et dans les pays anglo-saxons tendent à démontrer sa place prépondérante dans la compréhension du vécu émotionnel de l'être humain.

 

Travailler à partir de la théorie de l'attachement, c'est prendre soin du lien. C'est mettre au premier plan les relations précoces et leur influence sur le développement de l'enfant. Ici, le parent ou substitut parental est considéré comme base de sécurité qui permet à l'enfant d'explorer. Il doit lui aussi pouvoir trouver une sécurité, un soutien pour s'occuper sereinement de son enfant.

 

Pour aller plus loin :

Conférence de Nicole Guédeney sur la théorie de l'attachement : https://www.youtube.com/watch?v=8RfVJdY2DFo

 

John Bowlby, Le lien, la psychanalyse et l'art d'être parent, Paris, Albin Michel, 2011. Plusieurs conférences sur la thématique de la parentalité qu'on peut lire par petits bouts. Lecture très fluide.